Des hauteurs de la Provence s'envolent pensées et créations d'aujourd'hui

samedi 8 avril 2017

Istanbul/Paris avec Sevgi Türker-Terlemez - III

Dans son travail de traduction, Sevgi Türker-Terlemez a pu compter, nous l'avons vu, sur l'aide et le soutien de sa fille Serpilekin Adeline. Mais l'inverse est aussi vrai, puisque Sevgi est venue soutenir Serpilekin sur son propre chemin de traductrice. Ainsi Serpilekin, qui est une spécialiste de théâtre, a-t-elle traduit avec la collaboration de Sevgi, la pièce d'Ali Poyrazoğlu qui s'intitule en français Le crocodile en moi. Mais Serpilekin n'a pas oublié non plus qu'elle était poète et a traduit également un recueil de poésie de Philippe Tancelin : Les Pas/Adımlar. Ce dernier a été publié à la fois en France et en Turquie et Sevgi en a assuré la préface.
 L'écriture poétique de Serpilekin a été déjà présentée dans ce blog à l'occasion de la parution de son recueil Mon ombre et moi. Aujourd'hui, nous voudrions nous attarder sur son deuxième livre de poésie qui porte le beau titre : âmes du cosmos.


Ce livre rassemble près de soixante-dix poèmes d'une grande unité d'écriture et d'inspiration. Ils sont accompagnés de dessins de Vedia Yeşim BAYANOĞLU & Özgür YALIM. Laissons à Philippe TANCELIN, qui est déjà intervenu plusieurs fois dans ce blog, le soin de nous le présenter : "Il y a du rire venant, un grand rire câlin sur le chemin de la mélancolie... Il y a de la sagesse revenant d'histoire dans l'esprit du récit... Il y a une histoire, une très longue histoire de petite fille si petite  qu'elle est invisible dans le visible comme pour mieux se faire voir de toutes celles et ceux qu'on ne voit pas, n'entend pas, existent si fort dans le cœur de l'éternité... Serpilekin Adeline Terlemez ne nous livre pas ici une leçon de vivre mais comment ne pas être pris au sérieux par le monde des grands qui n'ont souvent grandi que dans le miroir déformant d'un volontarisme belliqueux, source des maux historiques. Dans l'espace entre soi et soi, toute la limite d'être à bout de moi...l'assurance de s'égarer dans sa connaissance. Dans le cosmos du poète, aucun risque de se perdre. Dans ce recueil et avec lui...voici un temps qu'enfin on a. Un temps qui se crée : le temps de se vivre dans le vivant en toute unité avec lui..."

Dessin de Özgür YALIM

Prenons plaisir maintenant à en savourer un extrait :

Dis maman !

La maman et son petit enfant
sont dans les champs.

La maman travaille dans les champs
tandis que l’enfant dort dans le calme.

Tant de peines pour un bout de pain !
Chantonne la maman que l’on entend à peine. 

L’enfant se réveille, regarde vers le ciel
sa maman l’entend bien.

‒ Dis maman, demande l’enfant :
   Pourquoi papa est monté dans le ciel ?

Sa maman lui répond mais on ne l’entend pas.

‒ Dis maman, reprend l’enfant :
   Il est monté voir le papa Ciel?

Sa maman dit quelque chose mais on ne la comprend pas.

‒ Dis maman, insiste l’enfant :
   Est-ce qu’ils s’entendent bien dans le ciel mon papa et papa Ciel ?

Sa maman le prend dans ses bras
et lui raconte une histoire dans une langue que nul ne connait.

‒ Dis, demande l’enfant doucement à sa maman
   Quand vont-elles pousser mes ailes ?
   J’aimerais bien rejoindre mon papa et papa Ciel.

Sa maman ne lui répond pas, elle regarde  les oiseaux passer dans le ciel,
et l’enfant crie :
‒ Regarde maman, ma petite maman
  
c’est eux…

Sa maman lui répond sèchement :
Ce sont les oiseaux.

L’enfant sent une petite chaleur sur ses joues…


Serpilekin Adeline TERLEMEZ 


Complément :
- Le livre sur le site de l'éditeur.