Des hauteurs de la Provence s'envolent pensées et créations d'aujourd'hui

mardi 27 juin 2017

La poésie comme offrande

Jean-Marie Petit est associé à ce blog depuis sa création. Ces dernières années, son œuvre s'est enrichie de plusieurs recueils dont nous avons eu plaisir à rendre compte :  Erbari / Herbier, E avèm tot perdonat a l'ivèrn / Et nous avons tout pardonné à l'hiver ou encore Estiva / Estive. Et c'est avec une grande joie que nous présentons aujourd'hui son dernier livre Ofertòri de l'espilhaire / Offertoire de l'élagueur.


 Cette nouvelle séquence en poésie, vue comme un offertoire, a été écrite dans un esprit franciscain. Elle est toute simplicité, complicité avec ce qui fait la trame et l'épaisseur de notre vie quotidienne. La nature et les bêtes y composent l'arrière-plan au devant duquel le temps s'écoule dans ses joies et ses peines. Dieu seul en connaît le mystère et l'auteur ne doute pas qu'il lui en livrera un jour la clef. Dans sa manière d'évoquer l'enfance, l'école, le feu, la pluie, le vent, les saisons... les poèmes de Jean-Marie Petit nous rapprochent également de l'univers de René Guy Cadou. Cette proximité de cœur dessine une géographie dans la poésie, elle permet de regrouper les poètes qui ont choisi, en langue d'oc, comme en français, de parier sur l'amour du prochain afin de nous faire percevoir ce monde comme une offrande.

Complément :
- Le livre sur le site de la librairie Mollat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire